Une identité "augmentée"

Chaque jour, chercher une citation qui entre en résonance avec soi ; puis l'interpréter et la relier ; lui faire place et la tisser au coeur de ses influences, dans cette étoffe intime dont Shakespeare disait qu'on fait les rêves ; l'intégrer à son ADN spirituel.

Chaque journée, travailler à son identité "augmentée". 



"Découvrir n'est rien. Encore faut-il s'ajouter à ce qu'on a découvert." Paul Valéry



Onze histoires de héros ayant perdu leurs supers pouvoirs

 "La lutte remonte à loin, à l’époque des parties de ballon prisonnier, lorsqu’à chaque cours de gymnastique la constitution des équipes me désignait comme le toquard de service. Le maître choisissait les deux capitaines – des virils – et mon chemin de croix commençait : « Gérard », «Patrick », « Dominique » … Les capitaines faisaient leur marché, le nœud coulant se resserrait. Ma grande victoire, c’était de finir avant-dernier ; quand nous ne restions plus que deux poires blettes, l’obèse et moi, le binoclard ; quand, entre la peste et le choléra, dans un geste magnifique, Sylvain ou Eric me repêchait, me « préférait », était obligé de me nommer. La lutte remonte à ces temps où la meute qui descendait en récré m’aurait balancé par-dessus la rampe si je ne m’étais pas écrasé contre le mur."

Histoires de héros ayant perdu leurs supers pouvoirs
Et qui, pour certains, n'ont pas renoncé.

Onze nouvelles, à paraître en juin 2017.
Une structure narrative bâtie sur le principe de l'engrenage : chaque histoire peut se lire de façon indépendante, mais tissées ensemble, c'est "la voix du chœur" qu'elles auront donné à entendre au lecteur.
Onze personnages, abonnés aux strapontins plutôt qu'aux loges de balcon, et parvenus au point de rupture.

  • Prologue - On raconte que...
  • 1/11 - Sylvie Leurré : « Cette enfant a décidément beaucoup d'imagination ! »
  • 2/11 - Philippe Embrun : « Dans ma tête, bien malin, j’écris le slam du juge
  • et de l’assassin (hin, hin). »
  • 3/11 - Véronique Embrun, née Véronique Armand : « Acheter des roses bleues. »
  • 4/11 - Julien Dorval : « Certains tuent. Moi, j'écris. »
  • 5/11 - Catherine Ravin : « 1, 2, 3. Je m’en vais au bois. »
  • 6/11 - Rachel Sorel : « Connaissez-vous l'énigme du Sphinx domestique ? »
  • 7/11 - Michel Petitbon : « Le jour où Dieu a créé le monde, Il ne s’est pas moqué de nous. »
  • 8/11 - Maryline Agnès Petitbon (Pseudo : Mandrake) : « Un jour, Martin, on dira : "Ça a commencé comme ça." »
  • 9/11 - Enzo Tadei : « Tout bien pesé, c’est décidé, j’arrête de respirer. »
  • 10/11 - Emma Colette : « Ce qui est donné est donné. Rien n’est repris, c’est pour emporter. »
  • 11/11 - Alain Chabounier : « Si je m’étais appelé Jeoffrey de Peyrac, sans doute les choses auraient-elles été différentes. » ■



Ils viennent en paix

Héros de fiction, fraîchement débarqués du vaisseau Imagination et découvrant le monde réel.

One shot : petite narration du quotidien en 140 signes max. (S.D)